Nous privilégions {l’humain} à la finance dans la ville de {{Marcq en Baroeul}}

Retour à l'accueil
Actualité

Conférence de presse du 14 février

Publié le 19/02/2014 Dans la voix du Nord par WARREN DESHORTIES Sous la bannière Parti communiste français – Front de gauche, la conseillère municipale Martine Roussel-Vanhée se présente avec une liste renouvelée à 60 % par rapport à 2008. Ensemble et solidaires pour Marcq rassemble surtout dix-neuf candidats qui n’appartiennent pas au PCF.
{{{Martine Roussel-Vanhée (PCF) présente sa liste de « large ouverture »}}} Ses nouveaux colistiers sont des « déçus » de la politique de François Hollande et se sont greffés sur « la seule liste de gauche à Marcq ». Et le socialiste Philippe Harquet dans tout ça ? « Il ne mentionne même pas son parti sur ses tracts, il n’assume pas », dénoncent les communistes. « En 2008, le PS n’a pas voulu de nous sur sa liste, rappelle Raymond Roels, nº 2 sur la liste de Martine Roussel-Vanhée. Cette fois, il y a eu un appel du pied. Nous les avons rencontrés, ils étaient très pressés. Ils ont finalement trouvé un accord avec les Verts. » Et les communistes qui refusent d’être « la voiture-balai du PS » ajoutent qu’il faut « une vraie opposition face à Bernard Gérard ». {{Moyenne d’âge de 48 ans}} Pour lutter contre les clichés, la tête de liste communiste annonce être suivie par des citoyens qui ont diverses professions : « Nous ne sommes pas une liste de retraités et de chômeurs ! » Avec une moyenne d’âge de 48 ans, le groupe formé par la conseillère municipale d’opposition souhaite rajeunir le paysage politique face à la liste de Bernard Gérard, « qui compte beaucoup de retraités, appelés anciens ». {{{Les «décus» de François Hollande se sont greffés sur «la seule liste de gauche à Marcq»}}} Parmi les valeurs défendues par la liste de Martine Roussel-Vanhée, reste « l’humain d’abord », face à la « souffrance réelle » des Marcquois. Et deux thèmes occupent une place centrale dans le programme : le logement et les transports collectifs. L’élue communiste réclame une aide financière pour les structures d’accompagnement social et pour les associations qui réhabilitent l’habitat vétuste pour y loger les plus démunis. « Il faut une hausse sensible des logements sociaux », ajoute Martine Roussel-Vanhée. Pour les transports, elle demande une station supplémentaire V’Lille près de la place Saint-Vincent, ainsi qu’un nouveau plan bus, car « le quartier du bourg » est très mal desservi. « Poussée par la jeunesse et les valeurs de la liste et soutenue par le comité du neurologue André Mazingue et de Josée Carcano, et par Éric Bocquet (sénateur-maire de Marquillies) », l’opposante repart « volontiers » au combat. Liste complète : Martine Roussel-Vanhée, Raymond Roels, Françoise Mazingue, Marc Focret, Héloïse Dhalluin, Loïc Roussel, Corinne Collet-Berque, François Parisot, Aline Liagre, Ouiss Debah, Danielle Flouquet-Dubiez, François Dessenne, Karine Desrousseaux, Yves Wadin, Samia Hammoutene, Sébastien Lherminez, Maïté Roëls, Pierre Duriez, Carole Puymeras, Olivier Riquez, Sandra Trolle, Philippe Crepel, Amélie Matelot, Jérôme Debuire, Martine Vandingenen T’Jampens, Luc Delva, Cindy Demarez, Francis Lecher, Brigitte Creteur, Pascal Wartel, Patricia Gilquin, Georges Ampuero, Michèle Vinck, Michel Leunens, Pauline Marescaux, Georges Vasseur, Emilie Desmettre, Patrick Vansteenkiste, Jacqueline Rigaut. Publié dans la VdN du 14 février - rubrique Les Echos

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste Ensemble et solidaires pour Marcq est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :